Business

L’été de la désinformation (10) : des conclusions à partir de textes de faussaires

Le 30 août  2015, Stop Mensonges nous sort une de ses plus belles « une » :  son responsable, l’ineffable « Freeman » a retrouvé un texte qui se balade depuis des années sur le net, un texte apocalyptique censé contenir la préfiguration de la 3eme guerre mondiale, pas moins.  Ce n’est pas la première fois qu’il nous fait rire, mais là c’est aux éclats.  Car ce torchon est un hoax bien connu, qui réfère à une vieille tradition inaugurée par un joyeux farceur, comme on va le voir … et d’autres beaucoup moins drôles, hélas.  Plongeon dans les abysses incommensurables des hoax recopiés à l’envie par des gens fort liés à une galaxie réactionnaire ultra-catholique, mais aussi où apparaissent les fanatiques des… « reptiliens » et autres zigotos.  Bienvenue dans le monde glauque des admirateurs de faussaires !

topm-pikeLe titre de StopMensonges est incompréhensible pour le commun des mortels : personne n’est censé d’emblée connaître les dénommés « Pike » et Mazzini ». sauf, bien sûr, les habitués des thèses farfelues.  Et dans le genre, celle-ci est… grandiose, à vrai dire.  Commençons par le dénommé « Pike ».  Pike, autrement dit Albert Pike, mort en 1891, un avocat sécessionniste, et qui ne peut qu’attirer nos imbéciles, puisqu’il était… franc-maçon.  Il était même devenu le chef du « Suprême Conseil de la Juridiction Sud » du « Rite écossais ancien et accepté« , dont il avait réécrit les rites.  A part cette activité, bien circonscrite et bien documentée, nul n’avait entendu parler de lui ailleurs… jusque 1958, ou un ancien sous-marinier anglo-canadien William James Guy Carr (décédé l’année suivante) devenu écrivain tendance chrétienne, un anti communiste forcé et un anti franc-maçon à la fois – il était le chef de la Fédération nationale des chrétiens laïcs de Toronto, un repère d’anticommunistes – annonce qu’il a découvert une « lettre », secrète, bien sûr, qu’aurait écrite Pike en 1871 à Giuseppe Mazzini, le nationaliste italien et activiste partisan de l’insurrection, membre des carbonari.  Cette lettre contient l’annonce d’une future guerre mondiale, ou plutôt en prophétise pas moins de trois, la dernière étant provoquée par le « monde musulman ».pike  Evidemment, on tique tout de suite, à en lire ce contenu qui parle de nazisme 60 ans avant son émergence véritable  ou de « sionisme »est un peu trop calqué sur les thèses de Huntington.  Le terme sionisme a effectivement été créé par Nathan Birnbaum… en 1890… A bien regarder, on découvre assez rapidement que la lettre d’origine n’est pas celle-là, et que même celle de Carr a été modifiée récemment.  Même le Daily Mail, pas avare de colporter des idioties, pourtant, doute de la véracité de ce fameux texte, c’est dire.  Mais il illustre son propos de la photo de l’auteur des attentats de Paris  et d’un groupe indéterminé de Tchétchènes !

Carr, des conclusions erronées à partir de faits réels
_35Pour les retrouver, il faut aussi pouvoir consulter l’original, mais avant même de lire ce dernier, on peut déjà commencer par celui de Carr, et les retouches supplémentaires qui ont été apportées.  On peut aussi tenter de cerner le but caché de Carr, avec son hoax premier.  L’homme a une bien étrange carrière derrière lui : après avoir en effet servi au Service canadien du renseignement pendant la Seconde Guerre mondiale , l’ancien militaire devenu écrivain a rédigé d’abord « Hell’s Angels of the Deep » (en 1932) sur sa vie de sous-marinier puis « Echecs dans le Nord » –Checkmate in the North-the axis planned to invade America », en (1944), un livre où il a annonçait sans preuve aucune que les allsous-marin-usemands avaient prévu de débarquer au Canada, à Goose Bay, endroit où il était devenu « senior officier ».  Etrange assertion, qui aurait pu reposer sur ce dont je vous ai parlé ici, après cette découverte étonnante de juillet 2012 (vidéo ici)  » (*) A vrai dire, pas tout à fait : en juillet 2004, les vestiges de l’U-215 de la 9ème Flottille (ici à droite en photo), aux mains du capitaine Fritz Hoeckner avaient été découverts à 200 kilomètres au sud de Shelburne, dans la presqu’île de Nova Scotia, à 90 mètres de profondeur » avais-je aussi écrit.  Mais visiblement, les visites d’U-Boot n’étaient pas en vue de créer une base fixe (la photo est celle d’un sous-marin au large des côtes US).  Ces visites régulières ont été bien documentées et la conclusion connue (voir ici pourquoi) : « le fleuve Saint-Laurent n’a donc jamais représenté une cible prioritaire pour les Allemands ».  Carr avait donc tout faux !  Mais peu importe, pour lui, la seconde guerre terminée, il a effectué une série de conférences ayant pour thèmes essentiels l’anticommunisme et la « conspiration franc-maçonne »… dans ces conférences, il s’en prenait à chaque fois aux Rockefeller et aux Rothschild !!!  Une obsession !  C’est avant tout un agitateur antisémite, dans la droite lignée des années 30…  ci-dessous les deux premiers ouvrages de Carr (1930 et 1940), sur les sous-marins de la première guerre mondiale (il écrira aussi une trilogie de l’histoire navale) : on notera le premier, qui signifie « au pifomètre », mais qui contient déjà le mot « Dieu ».  Il y évoque l’odyssée de l’E-14 dans les Dardanelles (son épave n’a été retrouvée qu’en 2012, voir ici)

two-bookqs-carr

Une base illuminait et… antisémite

 adam_weishauptLe texte clé de Carr « Des pions sur l’échiquier » lisible sur le net dans son intégralité,  est en réalité une apologie des… Illuminati, comme le précise son traducteur français : au cours des dix-huit chapitres de son livre, William Guy Carr nous dévoile en effet tout le programme de domination universelle forgé par les «Illumines» — «Ceux qui dé tiennent la Lumière» — nom du petit groupe d’une trentaine d’hommes environ, organisé de 1770 à 1776 par Adam Weishaupt, un luciférien de la plus belle espèce. Les «Illuminés», appellation générique, historiquement exacte, s’applique en fait de nos jours à leurs descendants spirituels et charnels, les «Illuminati», chefs actuels, secrets et réels de la Subversion Mondiale, dont la Franc-Maçonnerie est l’élément le plus efficace, et des Forces Occultes dont le Communisme est de loin l’élément le plus redoutable. C’est ce petit groupe de hauts subversifs qui tend à former un Gouvernement Mondial et travaille actuellement d’arrache-pied à la constitution des États-Unis d’Europe, piédestal obligatoire de la République Universelle d’après un «document controversé capital», aujourd’hui censuré… W.G. Carr veut nous dévoiler les machinations occultes destinées à provoquer les diverses révolutions et guerres, qui, pour répondre aux projets des Illuminati, ont ensanglanté le monde depuis 1773 et il présente les preuves à l’appui de sa thèse. Pour consolider leur pouvoir et asseoir leur puissance, les Illuminati ne reculent devant rien : spéculations financières gigantesques, sociétés secrètes, infiltrations d’agents à tous les niveaux, formation de groupes et d’agents révolutionnaires, massacres, assassinats, campagnes de diffamation, chantage, corruption, etc. »  Ah, on l’avait raté celle-là : Carr était partisan de la thèse Illuminati !  Mais pas que cela : il a aussi répandu les thèses antisémites : « Carr a a promu la variante antisémite du conspirationnisme avec des livres tels que Pawns in the Game et Red Fog over America. Carr estime qu’un complot juif Illuminati bancaire utilise le contrôle mental transmis par  radio au nom de Lucifer pour construire un gouvernement mondial. Le lien secret de l’intrigue était soi-disant les réunions internationales Bilderberger sur la politique bancaire. Le groupe groupe antisémite Noontide Press distribue Pawns in the Game depuis de nombreuses années » note  Political Research Associates.

Une prose nauséabonde toujours éditée en France par des ultra-catholiques !

adessa

L’ouvrage est sorti en France aux Éditions Saint-Remi, installées depuis 1997 à Cadillac, en Gironde (région qui est le fief d’un certain Juppé et dont la ville dirigée par un maire… PS (1)).  Un rapide coup d’œil sur leur catalogue montre des catholiques tendance ultra traditionalistes , éditant un livre sur le « Secret de Fatima » mais aussi et du même auteur « La mitre aux symboles sfrance-juiveataniques de Benoît XVI (???) « . Une mitre dénoncée, quel hasard, par les Sedevacantistes. Pour ceux qui l’ignorent, ce sont des extrémistes qui affirment que les papes depuis Pie XII et Jean XXIII sont tous deux des usurpateurs.  Leur plus célèbre membre étant Vincent Reynouard, le négationniste emprisonné comme tel.  Reynouard se réclame aussi être « national-socialiste », c’est à dire… nazi.  Saint-Rémi édite aussi de Carr, outre celui déjà cité « Les plans de la synagogue de satan », « La secte des illuminés », « Débat sur la conspiration contre le christ (testament) », « Le poison du diable », « Satan, prince de ce monde » « La conspiration internationale » et la Conspiration mondiale »… mais aussi les livres  d’Edouard Dumont dont le « le testament d’un antisémite », ou encore « Les arabes sous le joug judéo-soviétique », par Louis Bielsky il figure comme « polonais antisémite » dans « Conspiracy Theories in the United States and the Middle East » :  ou encore « Impérialisme, judaïsme et communisme, ces trois forces qui dominent le monde », par István Bakony. Drumont à comme « ami », fondateur de l’association qui l’admire tant, Philippe Ploncard d’Assac,  ancien neurochirurgien, le propre fils du ministre de Pétain… un habitué de « StopMensonges ». assacQuel curieux  hasard !« Jacques Ploncard est surtout connu pour son antisémitisme, son antimaçonnisme et ses ouvrages relevant de la théorie du complot. Son discours est à rapprocher de celui de ses confrères Henry CostonXavier Vallat et Maurice Bardèche. Il était apprécié de Pierre Dominique (Rivarol) et des catholiques conservateurs » indique Wikipedia… A noter que les Editions St-Rémi éditent toujours « La France juive« , de Drumont (voir ci-dessus à gauche), un ouvrage interdit de publication… à Alain Soral.  La Justice semble avoir quelques fâcheux oublis, parfois, il semble… « La justice reproche à ces ouvrages les délits « d’injure envers un groupe de personnes à raison de leur appartenance à une religion déterminée », de « négation de crime contre l’humanité » et de « provocation à la haine raciale ».  A Cadillac, Bruno Saglio  (un ancien séminariste, qu’on peut l’entendre ici sur Radio-Courtoisie) est aussi le responsable, éditeur du magazine « La Voix des Francs Catholiques ».

 Les protocoles de Cadillac ?

image007A Cadillac, on roule (sur les presses)… à droite.  Fort à droite, même. Et on imprime des tas de choses, dont des faux considérés par les fascisants comme étant des vrais.  Car les fameuses éditions ont aussi au catalogue « Red Fog over America » de Carr,  autrement dit  » la conspiration internationale les protocoles – explication du complot  » qui a été imprimé chez Saint-Rémi en 2012.  Or dans cet ouvrage, on trouve une référence plus que douteuse à un certain ouvrage, qui fait figure d’archétype de ce type de pensée antisémite.  Mais lisons donc, plutôt Carr : « Les agents du démon prônent la dictature par opposition aux régimes constitutionnels.  Ce sont les Illuminati qui ont conçu et mis en œuvre le Plan à long terme visant, en définitive, à la domination mondiale, comme en témoigne le grand nombre de fois où il est question de cela dans leurs Protocoles. Ce complot diabolique a été conçu dans le but précis d’annihiler le plan de Dieu pour la Création ainsi que d’instituer à sa place le despotisme et la tyrannie de Satan. Si l’on veut en fournir des preuves, il faut étudier de très près le document publié sous le titre « Les Protocoles des Sages de Sion* », sans perdre de vue qu’abstraction faite des arguments quant à sa source et à son origine, il constitue sans le moindre doute « Le Complot », « Le Plan à long terme », « La Machination », « La Conspiration » – quel que soit le nom qu’on veuille lui donner – par lequel un groupe relativement réduit d’hommes immensément riches, rusés et influents use de l’OR, du mensonge et de la tromperie pour subvertir et pervertir l’espèce humaine ».proto L’astérisque renvoie bien à cette note  : « Disponible aux éditions Saint-Remi, Traduction de Nilus – Édition intégrale – Nouvelle édition à partir de l’édition de 1943 des Editions C.E.A. Paris, 2008, 122 p., 14 € ». Oui, vous avez bien lu : Carr accepte tel quel l’ouvrage des « Protocoles », c’est à dire comme vrai document et Saint-Rémi, même l’édite, et en vante même le contenu.  Or, comme chacun sait, cet ouvrage, manipulation antisémite, aussi surnommé « Programme juif de conquête du monde » est un faux grossier, rédigé par Mathieu Golovinski, à partir du « Dialogue aux Enfers entre Machiavel et Montesquieu », publié par le journaliste Maurice Joly en 1864, qui ciblait… Napoléon III !!!  « Les Protocoles des Sages de Sion, le célèbre faux fabriqué contre les juifs, ont été rédigés en France au début du siècle par un intrigant russe.  L’auteur est enfin identifié. Les ravages, eux, continuent » écrit ici la PHDN lire l’explication qui suit).. il faut savoir que ce faux, Adolf Hitler lui-même y fait expressément référence dans son ouvrage, Mein Kampf, publié en 1925 ! C’est l’ouverture des archives russes, en 1992, qui a permis de remonter le fil de la fabrication des Protocoles, destinés au départ à « aider » le tsar.  En somme Carr, anticommuniste, a en réalité fait la promotion d’un ouvrage rédigé par un notable bolchevique (car il avait changé de camp en 1917 en se prétendant « médecin » au service des « rouges » et en devenant le conseiller de Trotsky !)… le livre avait été révélé pour la première fois par le par le Times de Londres le 8 mai 1920….

Un très vieil hoax d’un farceur anticlérical

bible-taxilCela ne nous dit toujours pas où Carr aurait-il bien pu dénicher ce fameux courrier entre Pike et Mazzini. On a prétendu que ce fameux texte avait été « détenu par la bibliothèque la British Museum ». Celle-ci a dû reconnaître qu’elle n’avait jamais contenu ce genre de texte. Une autre théorie aurait voulu que la lettre d’origine  aurait été« conservée plutôt à Washington » et qu’elle aurait été « exposée une seule fois au British Museum Library et nulle part ailleurs », étant ensuite restée dans un endroit « secret ».  Selon l’ineffable Jean Lombard, prétendu « historien » (ses délires sont ici (2)), elle aurait été déposée à Temple House, au siège du rite écossais de Washington « mais sa consultation est interdite ».  En fait de secret, cet hoax que les extrémistes ont bien du mal à établir la vraie provenance, n’est que la résultante d’un gigantesque canular monté de toutes pièces en 1885 par un des rois du genre, j’ai nommé  Marie Joseph Gabriel Antoine-Pagès… alias Léo Taxil, un journaliste anticlérical genre virulent.  Il venait juste de se faire virer de sa loge maçonnique quand il a entrepris de s’en venger en montant un bobard monumental.  Pour cela, il invente d’abord un personnage féminin, Diana Vaughan, présentée comme un  jeune et belle américaine, devenue selon lui Grande Maîtresse du Rite Palladium Rectifié (qui n’existe pas !).  Puis il affirme sans sourire que le Grand Commandeur du Suprême Conseil de la Juridiction Sud du Rite écossais ancien et accepté, n’est qu’un vil « luciférien » puisqu’il discute avec avec Satan en personne « trois heures tous les vendredis ».  C’est grotesque, mais ça va marche au delà de ses espérances… car le séisme va être violent chez les opposants à la franc-maçonnerie, dont l’Eglise bien sûr.  Le «  Grand Commandeur du Suprême Conseil«  choisi par Taxil étant justement… Albert Pike.

Un joyeux drille provocateur

104739692_oTaxil est avant tout un joyeux drille amateurs de fausses infos (il a inventé le Gorafi avant l’heure !) :  A Marseille, il répandra la fausse annonce de la présence de requins dans le port. « A Genève, avec un ami Marseillais, ils répandent le bruit qu’il existe sous le lac Léman les restes d’une ville celtique engloutie et des savants et des curieux viennent sur place vérifier… qu’il n’y a rien. Et comme il faut vivre, on dit que les deux amis commercialisent  des bonbons aphrodisiaques, sous le nom bien trouvé de « bonbons du sérail ».  C’est allé loin, avec lui. Il a fait, c’est sûr, de la prison ferme pour « annonces diffamatoires.  « Il revient en France  une fois amnistié et il se met à écrire des ouvrages anticléricaux souvent orduriers et pornographiques qui lui valent pas mal d’argent et aussi de nouveaux ennuis judiciaires. Ces livres se partagent entre romans et enquêtes mettant à jour les turpitudes du clergé.  Selon certaines affirmations, Taxil aurait été aussi informateur de police sur les milieux d’extrême-gauche à un moment où la république se méfie des « Rouges »..En 1879 il est condamné en correctionnelle pour offense envers l’Eglise catholique »…

L’église à dos

180px-therese_von_lisieuxlisieux-of-arcL’homme n’a pas en effet que les francs-maçons sur le dos:  l’Eglise catholique à de quoi lui en vouloir en effet : Sainte-Thèrèse de Lisieux, encore bien jeune, avait cherché à correspondre avec Diana Vaughan pour « l »aider à se convertir à la chrétienté », et Taxil avait utilisé sa photo déguisée en Jeanne d’Arc (elle adorait se déguiser, c’est vrai, exemple à droite ici !)) pour railler l’Eglise. » Elle déchira en miettes la lettre de remerciements de Diana Vaughan que Léo Taxil lui a fait parvenir en juillet 1896 en réponse à la sienne, et s’en alla la jeter à la fumière du jardin ». Le cardinal Rodriguez, du Chili, auteur de « The Mysteries of Freemasonry Unveiled, » en 1925, avait pourtant lui aussi affirmé que la lettre était exacte, et cela à partir de la lecture du livre « Le Diable au XIXème Siècle » écrit par « Bataille », à savoir le confrère de Taxil, le docteur Hacks, les deux ayant tenu la plume pour rédiger le faux document ! Avec Taxil, ça va loin en effet :  le premier Congrès Antimaçonnique de Trente du 26 septembre 1896, organisé par la Ligue internationale antimaçonnique (créée trois avant seulement), c’est à dire aussi par le Vatican, voit ses travaux obnubilés par une seule question : Diana Vaughan existe-t-elle ou non ? Les 36 évêques présents hésitent… et ne se prononcent pas, car aussi Taxil, convoqué, tarde à répondre à la demande.  Il fait traîner les choses exprès ! Parmi les fondateurs on trouve un certain Kostka de Borgia, (de son vrai nom Jules Doinel, un  ancien franc-maçon, passé catholique avant de sombrer dans l’occultisme…).

Obligé d’avouer la mystification

vaughan

Mais désormais acculé, Taxil  (Antoine Jogand-Pagès) est forcé d’avouer l’imposture. Il avoue officiellement être à l’origine de « la plus colossale mystification des temps modernes » le soir du 19 avril 1897 dans la salle de la Société de géographie, où « Diana » devait ce soir-là faire (enfin) son apparition (comme illustration ci-dessus dans un journal allemand, Vaughan révélant son côte « satanique » aux prêtres.  Il avait bien engagé une comédienne pour jouer le rôle de Vaughan, mais ses premiers essais de confrontation avaient tourné court et « Diana » parlait bien trop, affirmant qu’elle s’est rendue dans le temple maçonnique d’Edimbourg pour se faire tancer par son responsable qui affirme que non, elle n’y avait jamais mis les pieds.taxil4 Taxil, ce soir-là s’était régalé et s’était bien marré, comme il l’a dit lui-même : «  Ajoutez à cela, si vous voulez, un fond de fumisterie dans le caractère ; – on n’est pas impunément fils de Marseille ! – Oui, ajoutez ce délicieux plaisir, que la plupart ignorent, mais qui est bien réel, allez ! Cette joie intime que l’on éprouve à jouer un bon tour à un adversaire, sans méchan­ceté, pour s’amuser, pour rire un brin… »  il révélera aussi comment il avait dégoté » « Diana », en mentant une fois de plus : « peu de temps avant de retrouver mon camarade d’enfance, le docteur, les nécessités de ma profession m’avaient fait rencontrer une copiste dactylographe, qui était une des représentantes pour l’Europe d’une des grandes fabriques de machines à écrire des Etats-Unis. J’eus à lui donner à recopier bon nombre de manuscrits à cette époque. Je vis une femme intelligente, active, voyageant parfois pour ses affaires ; avec cela, d’humeur enjouée, et d’une élégante simplicité… Mais je ne pouvais mieux tomber. Personne, mieux que Mlle Vaughan n’était apte à me seconder. Toute la question était : accepterait-elle ? »…. et elle l’avait fait : en fait, elle n’a sûrement jamais existé ailleurs que dans l’imagination de Taxil !!! Trop drôle !

 

Retour à la fameuse (fausse) lettre (première version)

taxil-books3Quant à la fameuse lettre, on y vient. Elle était apparue… en France, trois ans après la mort d’Albert Pike. Taxil admettra aussi qu’il l’avait rédigée en lui donnant comme titre d’origine  « Albert Pike, Souverain Pontife de la Franc-maçonnerie universelle, instructions pour les Conseils suprêmes  33ème degré dans le monde, 14 juillet 1889. » Elle était justement, parue dans le fameux ouvrage « Le Diable au XIXème Siècle » ( (Volume 2, Chapitre XXXV, pages 594-606), entièrement rédigée par Taxil et Hacks !!!  » En voici un large extrait  : « Dans les premiers jours du mois d’août 1871, c’est-à-dire moins d’un an après la constitution du Palladisme (rite suprême), le « docte pontife luciférien », Albert Pike reçut de Mazzini une importante lettre. Le chef d’action politique de la franc-maçonnerie universelle invitait le chef suprême et dogmatique de la secte à tracer un plan de campagne précis en vue de la destruction du catholicisme romain (…) De cette réunion des onze plus hautes lumières de la secte infernale, de ce conciliabule diabolique qui dura sept jours (du 9 au 15 août), sortit, mûrement délibéré, et inspiré sans aucun doute par Satan en personne, le document suivant (traduit du texte original qui est en latin)… »  (extraits) :

Le  Pape-Errant, pasteur d’un troupeau dispersé, …sera recueilli, après expulsions sur expulsions, par l’autocrate slave, qui affectera de lui rendre de grands honneurs. L’adonaisme tentera alors de se reconstituer comme avant l’expulsion de Rome; le Pape-Errant étant près de mourir en Russie, l’autocrate impérial se prosternera à ses pieds, et les nations pratiquant jusque-là l’orthodoxie, c’est à dire le religion schismatique d’Orient, se rallieront assez rapidement à l’ancien catholicisme romain…

Son successeur {du Pape chassé de Rome] sera un slave; le siège de la Papauté adonaite sera établi dans la ville septentrionale de Pierre [Saint Petersbourg], sous la réserve de reconquérir Rome. …

(…)

L’athéisme étant mauvais par lui-même et détournant de son vrai but toute œuvre de rénovation humanitaire antichrétienne, il nous faut le canaliser et le mêler aux doctrines sociales les plus exagérées, qui sont destinées à l’insuccès final, ne pouvant qu’occasionner un bouleversement momentané, immédiatement suivi d’une énergique réaction. 

(…) 

C’est pourquoi, lorsque l’empire autocratique de Russie sera devenu la citadelle de l’adonaisme papiste, nous déchaînerons les révolutionnaires nihilistes et athées, et nous provoquerons un formidable cataclysme social, qui montrera bien aux nations, et dans toute son horreur, l’effet de l’incroyance absolue, mère de la sauvagerie et du plus sanglant désordre. Alors, partout, les citoyens, obligés de se défendre contre la minorité folle des révoltés, extermineront ces destructeurs de la civilisation; et les innombrables désabusés de l’adonaisme, dont l’âme déiste sera jusqu’à ce moment restée sans boussole, ayant soif d’idéal, mais ne sachant à quel dieu décerner leurs hommages, recevront la Vraie Lumière, par la manifestation universelle de la pure doctrine luciférienne, rendue enfin publique, manifestation qui surgira du mouvement général de réaction, à la suite de l’écrasement de l’athéisme et de l’adonaisme, tous deux vers le même temps vaincus et exterminés ».

Le problème, c’est que dans le document original de Taxil, il n’y a aucune allusion aux trois guerres mondiales : « On note toutefois que si Le Diable au XIXème siècle est bien  la source de Carr (directement ou indirectement, par la lecture du Cardinal Gonzalez) il n’est nullement trace des trois guerres mondiales dans cette lettre fastidieuse avec ses formules lucifériennes qui ont un petit air de pacotille (non dépourvu d’humour d’ailleurs, comme l’indique la phrase : « Suit une formule diabolique d’introduction au discours, que votre dactylographe a censuré par prudence »). Reste la seule solution ; celle comme quoi Carr aurait rajouté lui-même les allusions aux trois guerres mondiales. Un Carr qui a aussi écrit que « bien avant que Marconi a inventé sans fil (radio), les scientifiques qu’étaient des Illuminati avaient permis à Pike et les chefs de ses conseils pour communiquer secrètement. »  Carr était aussi un illuminé au sens premier… et il était resté avant tout un militaire, obsédé par l’anticommunisme… les juifs, et les franc-maçons !

La 3eme guerra bien conventionnelle de Carr :

pawns_in_the_gameDans les « Pions sur l’échiquier », de la même façon, il ne parle pourtant pas au départ des « musulmans », mais des russes ou plutôt des soviétiques pour fomenter le brasier final : « la Troisième Guerre Mondiale commencera sans avertissement préliminaire si ce sont les dictateurs communistes Orientaux qui la déclenchent. On provoquera une grève générale internationale dans tous les pays capitalistes. Cette action sera calculée de façon à engendrer la paralysie à laquelle nous avons fait référence précédemment. « Les avions communistes bombarderont tous les centres industriels pour réduire à néant le potentiel militaire des États-Unis et du Canada et tuer le plus possible de population afin d’amener rapidement la capitulation et l’asservissement. La Grande-Bretagne sera probablement gratifiée du même traitement. Des Gaz détruisant le système nerveux pourraient être utilisés dans les zones industrielles que l’ennemi ne souhaite pas détruire. Les Forces Soviétiques occuperont les zones minières d’un bout à l’autre du Canada Septentrional. Les zones occupées seront utilisées comme bases d’opérations pour les objectifs situés vers le Sud. La grève générale internationale immobilisera les navires dans les ports du monde et rendra impossible les ravitaillements destinés à la Grande-Bretagne. image001-2Un blocus des îles Britanniques par les sous-marins Soviétiques empêchera toutes les fuites. Le peuple de Grande-Bretagne sera condamné à mourir de faim s’il ne se soumet pas dans les quatre semaines de l’ouverture des hostilités. Les membres de l’« Underground» communiste de toutes les villes du monde occidental évacueront les zones visées juste avant les attaques. Les armées de l’« Underground» reviendront et investiront les zones dévastées dès que le signal de «Fin d’Alerte» aura été donné. La Cinquième Colonne Communiste capturera et liquidera toutes les personnes dont les noms figurent sur la liste noire. On se débarrassera ainsi des Internationalistes Occidentaux en moins de temps qu’il n’en a fallu pour qu’ils se débarrassent de leurs adversaires Nazis lors des Procès de Nuremberg. » Ouah, avouez qu’il faisait peur… à l’époque ! Pour « expliquer » cette haine du communisme, Carr répandra l’idée dans sa propre biographie « qu’en 1907 à l’âge de douze ans, l’auteur fut endoctriné par deux révolutionnaires bolcheviques qui voyageaient sur le même bateau que lui, à destination de l’Orient. Mais à la différence des autres, il ne fut pas dupe. Malgré son jeune âge, il décida de garder un esprit libre et d’enquêter à fond sur ces questions avant d’en tirer des conclusions. Ses enquêtes et ses études sur les différents aspects de la Conspiration Internationale l’ont emmené dans presque tous les pays du monde. »

La (fausse) lettre, version 2.0

image002-1En revanche, Carr, selon un observateur, s’avère être aussi idiot que les suiveurs de sa fausse lettre :« Lorsque Mazzini mourut en 1872,Pike fit d’un autre dirigeant révolutionnaire Italien, Adriano Lemmi, son successeur. La succession de Lemmi revint ensuite à Lénine  et à Trotsky »,  déclare Carr. Résumons-nous : Des juifs ennemis du Christ ont organisé depuis des siècles, notamment depuis le 18ème siècle, la subversion, et ont cherché à imposer l’athéisme et le communisme, non pour ces idées elles-mêmes mais pour faire triompher à la fin du luciféranisme. A ce stade on peimage011ut se demander si Carr croyait vraiment à ce qu’il racontait ou s’il n’était pas à sa manière, un Léo Taxil canadien… »  écrit l’auteur de cette remarque fort bien placée.  Si Taxil était un mystificateur, Carr en est un autre, en effet.  Et effectivement, car c’est bien lui qui ajoute le fameux paragraphe sur la 3eme guerre mondiale, paru dans « Des Pions sur l’échiquier » sorti on le rappelle en 1955  : « la Troisième Guerre Mondiale doit être fomentée grâce aux divergences que les agents des Illuminati attiseront entre Sionistes Politiques et dirigeants du monde Musulman. On doit diriger la guerre de façon à amener la destruction de l’Islam (le Monde Arabe y compris, la religion de Mahomet) et du Sionisme Politique (comprenant l’État d’Israël). Dans le même temps, les autres nations une fois de plus divisées entre elles à ce propos, seront acculées à se combattre jusqu’à un état de destruction physique, mentale, spirituelle et économique totale ».Albert Pike n’a donc jamais prophétisé la 3eme guerre mondiale, ni des deux premières d’ailleurs ! En photo, William Guy Carr en uniforme, au sortir de la messe de l’aumônier général des forces armées canadiennes, le père Nelligan (Carr est l’officier à sa gauche).  L’ajout sur les trois guerres mondiales est donc bien postérieur à l’ouvrage de Taxil-Bataille, comme l’a démontré Terry Melanson, pourtant lui-même grand fan des Illuminati.  En 1955, un an avant l’affaire de Suez et l’avènement de Nasser, qui gagnera son bras de fer contre . Le Royaume-Uni, la France et Israël… sous la pression conjointe des Etats-Unis et de Moscou ! La Conférence de Bandung d’avril 1955 l’ayant consacré comme leader des pays arabes. C’est lui aussi qui fait plier les Saoud en mettant en place Faycal, après que son frère ait été surpris à vouloir l’assassiner !!! Logique que dans l’esprit tourmenté de Carr le monde musulman devienne un autre pion sur l’échiquier mondial !

Les influences

barruel« Le livre de Carr a été influencé par des gens comme Nesta Webster, Edith Starr Miller, et Léo Taxil . Il se réfère également aux théories de l’abbé Augustin Barreur (édité aussi à Cadillac, voire ici à droite !) et John Robison (l’auteur de « Preuve d’une conspiration contre toutes les religions et les gouvernements d’Europe fomentées les assemblées secrètes des francs-maçons et des illuminés »), les deux colporteurs du complot, qui a affirmé que la Révolution française était un complot maçonnique, qui était lié a la secte Illimunati allemande d’Adam Weishaupt, qui en fait, est morte avec Weishaupt lui-même. Les Illuminati ont perdu tout le pouvoir qu’il avait, parce qu’il ont été révélés au gouvernement bavarois, par la franc-maçonnerie et des jésuites. Ainsi, tous les autres gouvernements du monde ont été dûment informés où il fallait chercher. Elle  n’est pas restée cachée plus longtemps, ce dont elle avait besoin impérativement pour fonctionner. Aussi, rappelez-vous, que Carr affirme qu’il a appris la lettre par le cardinal José María Caro Rodríguez, de Santiago du Chili, l’auteur anti-maçonnique, du « Mystère de la Franc-Maçonnerie Dévoilée », de sorte que le Cardinal a eu aussi une influence sur Carr ». On ne saurait mieux dire ! Cette détestation des philosophes des Lumières et de la Révolution Française, on la retrouve chez des gens comme Marion Sigault, et sa façon de mener l’histoire à sa guise, ou chez Jean-Marc Vivenza, ce musicien « bruitiste » membre au départ du groupuscule 3eme voie (celui de Jean-Gilles Malliarakis devenu celui d’Ayoub, interdit par décision gouvernementale, il en réfute l’inscription en discussion dans Wikipedia) qui a fini lui aussi « Illuministe », après être passé par la case… franc-maçonne et l’admiration de Nâgârjuna, moine bouddhiste des IIe et IIIe siècles !

Un dernier coup de peinture… et après la dissémination d’extrême droite

unknownEt les dernières retouches alors ? Elles sont tardives et datent de… 2003. Leur auteur est un anglais du nom de Michael Haupt, et  son site « threeworldwars.com » a été bâti en réponse au terrorisme djihadiste et l’invasion américaine de l’Irak. « Soutenu par les connaissances acquises à partir d’une vue de conspiration de l’histoire et un cataclysme imminent évident, les mots de William Guy Carr, attribué à Albert Pike, semblaient prédire précisément les circonstances terribles qui se déroulent au Moyen-Orient ». Haupt reprendra Carr, en le paraphrasant souvent, mais en le modifiant aussi. Le faux texte de Pike sera ainsi repris tel quel par Henry Macow jonescet ancien universitaire canadien, antiféministe et pro-conspiration juive, obnubilé par le groupe Skull and Bones, auteur du livre « Illuminati – Le Culte qui a Détourné Le Monde »… Macow a aussi défini que le judaïsme était un « cancer ». Et que les Beatles étaient aussi des Illuminati (???).. ancien ami de Jeff Rense, extrémiste de droite US lui aussi, il est désormais fâché avec et les deux s’invectivent depuis par sites interposés. Puis il y a eu aussi Alex Jones, Walter J. Veith,  Bill Schnoebelen,  Texe Marrs, David Icke, Pat Robertson, David Bay, Kevin McNeil-Smith de « freemasonrywatch.org, » et  David Allen Rivera qui ont eux aussi repris telle quelle la fausse lettre de Pike : chez l’extrême droite on recopie et on ne vérifie pas. Suivez ici la discussion entre le suprémaciste blanc Jones et le partisan des reptiliens Ickle, ça vaut son pesant de rigolade quand ils parlent de la véracité de la lettre de Pike… (ci-dessous le « reptilien » Ickle, qui parle des « 3 guerres mondiales » annoncées par Pike !

Epilogue
reptilien-ickle-pikeAu final, ça donnera ça chez ceux qui sont incapables de rechercher si ce qu’ils ont pu lire ici et là à un fondement ou pas, et il y en a encore plein sur le net, comme celui-ci : «  Abert Pike savait car personne ne pouvait prédire avec autant de précisions ce qui allait se passer des dizaines d’années à l’avance ! Personne, sauf les illuminatis : la précision de la lettre de Pike enlève toute possibilité de théorie du complot , cette lettre est LA confirmation pour les plus septiques qu’il existe bien un groupe nommés illuminatis (elle vient appuyer des données historiques et quenelleempiriques qu’on possède sur eux, pour ceux qui connaissent la question….) , et que c’est ce groupe qui a, entre autre, tenté de lancé la 3e guerre mondiale en Syrie. Ainsi , cette lettre explique 145 ans à l’avance la situation contemporaine au moyen orient, et par ricochet, elle  nous permet d’entrevoir ce qui vient de se passer en Syrie :  des forces (« colombes » ou « chapeau bancs ») s’opposent aux plans de ces illuminatis , mais à la fin ils semblent toujours gagner : c’est du moins ce qui s’est passé jusqu’a présent  » . C’est signé « le LibrePenseur« . A savoir Salim Alibi. Un (ex) fan de Soral, et ex-Dieudonné… un antisémite, en tout cas (écoutez-ça aussi, on croît rêver , une telle bêtise et une telle inculture !). Trois joyeux « quenellistes », ensemble, il n’y pas si longtemps encore… pas si loin que ça de devenir… des adeptes des « reptiliens » (avant aussi de s’invectiver mutuellement sur le net)  !

 


(1) coïncidence, celui qui avait posté l’explication des symboles de la mitre sur Facebook, en affirmant que « Benoît XVI est donc au service de la Bête[La Franc-maçonnerie], du Faux-Prophète[Le Sionisme] et de l’Antéchrist, » a été… interné d’office en psychiatrie en février 2015 en Gironde, après une condamnation pour exercice illégal de la médecine. Belge, mais camerounais d’origine, il avait été interdit d’exercer au CHU de Brugmann, radié du conseil de l’’ordre des médecins belges en 2012 et condamné pour exercice illégal de la médecine par le tribunal correctionnel de Libourne, à trois mois de prison avec sursis, le 27 mai 2014… A peine enfermé, il criait… au complot ! Sa radiation avait été prononcée après de graves insultes et accusations comme l’extrême droite en a l’habitude. La propre fille du personnage avait été mise sous la responsabilité d »une juge, qu’il avait aussitôt déclarée membre d’un réseau pédophile inventé de toutes pièces ! (nota : dans plusieurs textes, Tueche disait avoir pratiqué à Lille, à la Clinique de la Louvière et se prétendait « spécialiste en chirurgie cardiaque et transplantation  d’organes »). Il avait été diagnostiqué atteint d’une « psychose paranoïde délirante grave avecanosognosie, dangereuse pour l’activité de  la médecine ». Putride ! Un des ses derniers Twitts disait « Alain Soral fait de la pub pour le Talmud »…!!!

(2) « Jean Lombard, « historien », écrivait en 1984 (il a lui aussi montré la lettre de Carr) : «  Si l’on permet le déclenchement de la Troisième Guerre mondiale, la dévastation sera si considérable que les Internationalistes en arriveront à prétendre que seul un Gouvernement Mondial soutenu par une force de police internationale permettra de résoudre les différents problèmes nationaux et internationaux, rendant impossible de nouvelles guerres. Cet argument paraîtra logique à de nombreuses personnes…  » (La face cachée de l’histoire moderne, p. 553) » Ça vient d’ici. Lombard, alias  » Jean Lombard Coeurderoy » n’a rien d’un historien sérieux, plus que réactionnaire,  même s’il se revendique « diplômé de l’Ecole des Chartes… en 1927″.  Sa bio indique surtout ce curieux événement : « pendant la Guerre, il fut affecté aux services de renseignements. Inquiété à la « Libération » pour avoir dépouillé les bibliothèques et les archives des loges maçonniques en Algérie, il fut incarcéré pendant quelque temps et radié de la Bibliothèque »… à noter dans sa présentation chez Saint-Rémi de l’hommage appuyé à Franco… son ouvrage avait été préfacé par Henri Massis, de l’Action Française, disciple du catholicisme contre révolutionnaire Jean Ousset (on reste dans les mêmes parages idéologiques). Il était devenu  membre en 1941 du Conseil national mis en place par Vichy et , membre en 1943 du conseil supérieur du travail obligatoire et des chantiers de jeunesse présidé par Abel Bonnard. En 1944, il figurera sur la  « Liste des écrivains indésirables »… il restera Membre du comité d’honneur de l’Association pour défendre la mémoire du maréchal Pétain

 

Le journal citoyen est une tribune. Les opinions qu’on y retrouve sont propres à leurs auteurs.